Le projet d’établissement

Réhabilitation du Lycée Djignabo de Ziguinchor

Contexte et Justification du projet

Le lycée Djignabo est un patrimoine historique de la Casamance naturelle. Etant très longtemps le seul établissement public d’enseignement secondaire général de la Zone, il a fait la fierté de plusieurs générations avec la formation de plus de 100 000 élèves depuis sa création en 1957. Si l’établissement fut l’un des meilleurs du Sénégal, de par sa structure architecturale et ses résultats scolaires remarquables, aujourd’hui, force est de constater qu’il a perdu de son charme, à cause notamment de son état de délabrement très avancé et de la baisse de ses performances scolaires.
Les Bâtiments sont devenus très vétustes : plus de 60 années d’existence, des fissures sur les murs des salles, des portes et fenêtres oxydées, une toiture abimée…En plus de cela, la fondation des bâtiments est menacée par les eaux des pluies provenant des quartiers environnants qui sont victimes d’une mauvaise politique d’assainissement. Malgré les efforts de sensibilisation de l’Administration, ces habitants continuent à percer le mur de clôture du Lycée pour faire passer l’eau de ruissellement, créant ainsi des ravins et l’érosion des bâtiments. Le Lycée a également dépassé sa capacité d’accueil : en effet, estimée à 3500 élèves par an par rapport aux infrastructures existantes, le nombre d’élèves sur l’année académique 2018/2019 est de 3844, sans parler de 2007, une année pléthorique où le nombre d’élèves a atteint les 4992.
Cette situation a négativement impacté sur l’état des infrastructures de base ainsi que sur les conditions d’études conduisant à une baisse des performances scolaires. Sur la période 1997-2002, Djignabo était un établissement d’excellence avec un taux de réussite au baccalauréat avoisinant les 60% et la qualité des enseignements (beaucoup de Mentions, meilleure présence au Concours Général et des Prix obtenus). Présentement, au niveau national, sur les 897 établissements d’enseignements secondaires classés par l’Office du Baccalauréat, Djignabo se trouve à la 173ème en 2017 avec un Indice d’Excellence de 55,1 derrière le Collège Saint Charles Lwanga qui a été classé 101èmeavec un Indice d’Excellence de 66,5. Au même moment le Prythanée Militaire se trouve à la 1ère avec un Indice d’Excellence de 303,2 et le Lycée Galandou DIOUF à la 29ème place avec un Indice d’Excellence de 110,1.
Parallèlement, la subvention annuelle de l’Etat octroyée au Lycée a connu une baisse significative, de l’ordre de -50% en 2014/2015 et de -15% depuis l’année académique 2015/2016.
Cette situation est alarmante et interpelle tous les élèves, parents d’élèves et enseignants qui ont un attachement fort pour cet établissement. Aussi, la formation de futurs cadres serait-il un impératif face aux enjeux de développement qui attendent la Région Casamance.
La réhabilitation du lycée devient alors « Une Urgence de premier ordre » pour garantir la sécurité des élèves et enseignants et ainsi offrir un cadre d’études approprié à l’atteinte de performances scolaires.
Les Anciens Elèves et Sympathisants du Lycée Djignabo, conscients de cet état de fait, ont décidé de s’engager fortement pour accompagner le projet de réhabilitation et d’extension de l’établissement afin de participer à la mobilisation des ressources nécessaires à son financement.
 
Mardi 24 septembre 2019

Le lycée Djignabo inaugure sa nouvelle salle Internet/Intranet

Le lycée Djgnabo dispose désormais d’un outil permettant à ses élèves et à ses enseignants d’accéder pour les uns plus facilement au savoir et

Portrait : Nouha CISSE, L’école de la ville

Il est resté pratiquement inchangé, au fil des années, le lycée Djignabo de Ziguinchor. Dans le prolongement de l’hôtel Néma Kadior, sur la route

Qui était Djignabo?

Djignabo Badji, Djiñabo Badji, ou Djignabo Bassène, également connu sous le nom de Bigolo, est une grande figure de la résistance casamançaise à la